«La lecture est le fléau de l'enfance (...) Un enfant n'est pas fort curieux de perfectionner l'instrument avec lequel on le tourmente ; mais faites que cet instrument serve à ses plaisirs et bientôt il s'y appliquera malgré vous »

 

Plaisir et transmission. Voilà donc le principe proposé par Rousseau, dans Émile ou de l'Éducation, que Tandem-Nevers s'efforce de mettre en œuvre depuis ses débuts.

 

Je me souviens de ma mère me lisant Pipo chien de berger une nuit dans un train. Je me souviens des heures de plaisir solitaire passées avec Oui-Oui, Fantômette, plus tard les Rougon-Macquart, et encore plus tard La Comédie Humaine et plus tard... Je me souviens de celles passées à partager ce plaisir de la lecture à voix haute avec ma fille.

 

Et je me souviens entre autres de Daniel Pennac au dernier festival Tandem-Nevers et son art de la transmission. Relisons son essai Comme un Roman ; ne s'agit-il pas là encore de plaisir et de transmission ?

 

Quand, à la suite de Jérôme Duwa, on m'a transmis la présidence de l'association Tandem (Tiens ! Encore une transmission!) j'ai immédiatement émis le souhait que Tandem-Nevers s'adresse autant aux jeunes publics qu'aux adultes. C'est ce que nous avons mis en œuvre, grâce au travail de Laetitia Buchon-Daget, notre vice-présidente, et de la médiathèque Jean-Jaurès. Je les remercie vivement.

 

L'identité de Tandem-Nevers, son originalité, sont respectées : quel que soit le public concerné, le principe, maintenant fameux, du tandem, associant un auteur et un artiste, est appliqué. Arnaud Cathrine, notre fidèle conseiller littéraire, veille à la qualité et l'exigence de nos propositions. Merci à lui !

 

Des auteurs reconnus ou émergents nous donnent par leur présence et leur lecture à haute voix le plaisir de la découverte de leur œuvre. Associés à un artiste de leur choix, ils nous montrent les voies de transmission infinies reliant la littérature et les autres arts, et comment l'art du texte et les arts en général se nourrissent mutuellement.

 

Plaisir de la transmission encore quand Tandem-Nevers vous offre la possibilité de témoigner de vos émotions procurées par vos premières lectures. L'opération lancée par Tandem-Nevers et les bibliothèques et médiathèques de Nevers Agglomération Le Livre de mon Enfance.

 

Plaisir et transmission quand Tandem-Nevers propose aux jeunes et leurs parents de partager des moments de découverte littéraire et artistique. Regardez notre programme, faites votre choix. Jeunes gens, amenez vos parents ils sont les bienvenus ! Parents, profitez de ces instants partagés avec vos enfants ! Lecture, atelier, tandem, sieste acoustique et littéraire, concert... : que de choix !

 

Jeunesse encore : grâce à Tandem-Nevers près de 700 élèves, de la maternelle à la terminale, recevront la visite dans leurs écoles ou en bibliothèque, d'auteurs, d'illustrateurs et auront la possibilité d'échanger avec eux. Ou bien quand un groupe d'élèves du lycée Raoul Follereau nous propose sa propre lecture à haute voix (à voir et à entendre jeudi 16 mars à 18 heures à l'auditorium Jean-Jaurès)

 

Une dernière chose : Tandem-Nevers existe grâce à ses bénévoles, grâce à ses partenaires. Je pense à eux.

 

Vincent Bernard, président de l'association Tandem

«La lecture est le fléau de l'enfance (...) Un enfant n'est pas fort curieux de perfectionner l'instrument avec lequel on le tourmente ; mais faites que cet instrument serve à ses plaisirs et bientôt il s'y appliquera malgré vous »

 

Plaisir et transmission. Voilà donc le principe proposé par Rousseau, dans Émile ou de l'Éducation, que Tandem-Nevers s'efforce de mettre en œuvre depuis ses débuts.

 

Je me souviens de ma mère me lisant Pipo chien de berger une nuit dans un train. Je me souviens des heures de plaisir solitaire passées avec Oui-Oui,Fantômette, plus tard les Rougon-Macquart, et encore plus tard La Comédie Humaine et plus tard... Je me souviens de celles passées à partager ce plaisir de la lecture à voix haute avec ma fille.

 

Et je me souviens entre autres de Daniel Pennac au dernier festival Tandem-Nevers et son art de la transmission. Relisons son essai Comme un Roman ; ne s'agit-il pas là encore de plaisir et de transmission ?

 

Quand, à la suite de Jérôme Duwa, on m'a transmis la présidence de l'association Tandem (Tiens ! Encore une transmission!) j'ai immédiatement émis le souhait que Tandem-Nevers s'adresse autant aux jeunes publics qu'aux adultes. C'est ce que nous avons mis en œuvre, grâce au travail de Laetitia Buchon-Daget, notre vice-présidente, et de la médiathèque Jean-Jaurès. Je les remercie vivement.

 

L'identité de Tandem-Nevers, son originalité, sont respectées : quel que soit le public concerné, le principe, maintenant fameux, du tandem,associant un auteur et un artiste, est appliqué. Arnaud Cathrine, notre fidèle conseiller littéraire, veille à la qualité et l'exigence de nos propositions. Merci à lui !

 

Des auteurs reconnus ou émergents nous donnent par leur présence et leur lecture à haute voix le plaisir de la découverte de leur œuvre. Associés à un artiste de leur choix, ils nous montrent les voies de transmission infinies reliant la littérature et les autres arts, et comment l'art du texte et les arts en général se nourrissent mutuellement.

 

Plaisir de la transmission encore quand Tandem-Nevers vous offre la possibilité de témoigner de vos émotions procurées par vos premières lectures. L'opération lancée par Tandem-Nevers et les bibliothèques et médiathèques de Nevers Agglomération Le Livre de mon Enfance.

 

Plaisir et transmission quand Tandem-Nevers propose aux jeunes et leurs parents de partager des moments de découverte littéraire et artistique. Regardez notre programme, faites votre choix. Jeunes gens, amenez vos parents ils sont les bienvenus ! Parents, profitez de ces instants partagés avec vos enfants ! Lecture, atelier, tandem, sieste acoustique et littéraire, concert... : que de choix !

 

Jeunesse encore : grâce à Tandem-Nevers près de 700 élèves, de la maternelle à la terminale, recevront la visite dans leurs écoles ou en bibliothèque, d'auteurs, d'illustrateurs et auront la possibilité d'échanger avec eux. Ou bien quand un groupe d'élèves du lycée Raoul Follereau nous propose sa propre lecture à haute voix (à voir et à entendre jeudi 16 mars à 18 heures à l'auditorium Jean-Jaurès)

 

Une dernière chose : Tandem-Nevers existe grâce à ses bénévoles, grâce à ses partenaires. Je pense à eux.

 

Vincent Bernard, président de l'association Tandem